} catch (e) {console.error(e)} n()});

Les méthodes de lutte

Il existe différentes façons de lutter contre des nuisibles. Chaque cas de nuisance possède ses particularités et donc une méthode qui lui sera appropriée. Il est même probable qu’un plan de lutte mettant en œuvre plusieurs de ces méthodes soit nécessaire. L’objectif étant d’intervenir et perturber le cycle d’évolution de l’animal et, par définition, d’un organisme vivant qui possède ses propres caractéristiques ce qui fait que chaque intervention nécessite un diagnostic et une réflexion personnalisée.

Les grands principes de lutte contre les insectes sont les suivants :

La lutte biologique

La lutte biologique consiste à agir contre les nuisibles au moyen d'organismes vivants antagonistes. Elle se base sur l'utilisation d’ennemies naturels qu’ils soient prédateurs, parasites ou pathogènes (virus, bactéries, champignons, etc.), sans faire appel à des pesticides. Elle a pour but de maintenir les populations d'organismes bioagresseurs en dessous d'un seuil de nuisibilité.

Contre la nuisance d’insectes, deux procédés biologiques sont mis en avant. La première, favoriser la prédation et le parasitisme, par exemple, installer des nichoirs pour les mésanges bleues qui est une redoutable prédatrice de la chenille processionnaire et du frelon asiatique.

La seconde, l’utilisation de traitements à bases d’agents pathogènes. Le Bacillus thuringiensis (BTK) est une bactérie souvent utilisée, notamment, contre les lépidoptères, les coléoptères et les diptères.

La lutte chimique

Produit issu d’une transformation chimique qui agira sur l’organisme de l’animal. L’utilisation des ces produits sont à éviter car leur action n’est pas sélective et peut toucher de nombreux insectes non ciblés.

Dans certains cas, cette méthode est la seule envisageable, notamment, contre le frelon asiatique peut de solutions alternatives efficaces sont proposées actuellement.

La lutte mécanique

Consiste à détruire le foyer créé par le nuisible, qu’il soit habité ou non, afin d’éviter tout type de désagrément. L’échenillage est souvent mis en œuvre pour retirer et détruire les cocons de chenille processionnaire du pin.

Chez les hyménoptères, un nid inhabité peut attirer de nouveaux individus l’année suivant. Bien que le nid ne soit pas directement colonisé, il est probable qu’une nouvelle colonie s’installe à côté.

La lutte par piégeage

Plusieurs solutions de piégeage sont possibles. Tout d’abord, le piégeage à l’aide d’appâts, permet d’attirer de nombreux individus qui seront ainsi éliminés, ce procédé n’est pas naturellement sélectif, le piège attirera toutes les espèces intéressées par l’appât, la sélection est possible lors du relevé du piège qui doit donc être régulièrement effectué. Autre procédé, le piégeage par confusion naturelle par la propagation d’une phéromone de synthèse. Action préventive qui permet de limiter la reproduction et ainsi réduire l’évolution d’une population d’insectes.

Map of routes
Nous contacter

Edivert - Reims

Service GNE

18 rue des Blancs Fossés

51370 Ormes - Tinqueux - Reims

Tél : 03 26 03 90 53

Tél : 06 23 32 80 06

EDIVERT - Condé-sur-Aisne

Service GNE

29 route de Vouziers

02370 Condé-sur-Aisne

Tél : 06 23 32 80 06